Logo de la FRAPNA Objectif Zéro-Pesticide

retour en haut de page
 
Accueil > Jardiniers amateurs > Rotation de cultures

Jardiniers amateurs


Rotation de cultures

rotation de cultures

 
La succession de cultures aux exigences différentes sur une même parcelle constitue la rotation. Cultiver toujours la même plante au même endroit déséquilibre et épuise le sol en certains éléments, favorise les parasites, les mauvaises herbes et les maladies propres à chaque plante.


 

Classer les légumes

Par types

tomatesIls peuvent être classés en quatre catégories aux besoins nutritifs spécifiques :

  • les légumes-racines (carotte, radis…) : ils s’enracinent profondément dans le sol pour aller chercher leurs nutriments.
  • les légumes-graines (pois, haricot…) : ils ont tendance à fixer l’azote dans le sol.
  • les légumes-feuilles (salade, poireau…) : ils exigent beaucoup d’azote.
  • les légumes-fruits (tomate, courgette…) : ils nécessitent un sol riche car ils sont gourmands.

Par familles

  • Apiacées : carotte, panais, céleri, aneth, cerfeuil, fenouil, persil…
  • Astéracées : artichaut, laitue, endive, salsifis, chicorée, topinambour, scorsonère, estragon…
  • Brassicacées : chou, chou-fleur, brocoli, navet, radis, roquette, rutabaga, moutarde…
  • Chénopodiacées : bette (poirée), betterave, épinard, arroche…
  • Cucurbitacées : courge, courgette, concombre, cornichon, melon, potiron, citrouille…
  • Fabacées : fève, féverole, haricot, lentille, pois, soja, trèfle…
  • Lamiacées : basilic, lavande, menthe, mélisse, romarin, thym…
  • Liliacées : ail, échalote, asperge, oignon, poireau…
  • Poacées : blé, maïs…
  • Rosacées : fraisier, framboisier, ronce (mûres)…
  • Solanacées : tomate, pomme de terre, aubergine, piment, poivron, physalis…



 

La mise en oeuvre

La rotation ne s’improvise pas : il faut faire un plan pluriannuel du jardin. Divisez le potager en parcelles qui accueilleront chaque année un type de légumes différent.

La rotation la plus simple consiste à diviser le potager en quatre parties :

  • Parcelle A : légumes-graines qui enrichissent le sol en azote.
  • Parcelle B : légumes-feuilles qui utilisent l’azote.
  • Parcelle C : légumes-racines qui puisent les réserves en profondeur.
  • Parcelle D : légumes-fruits + compost en début de culture.

Certaines cultures sont « salissantes », elles se laissent facilement envahir par les herbes indésirables, comme la carotte. D’autres sont « nettoyantes » : la courge pour son développement important, la pomme de terre pour ses travaux de buttage et le seigle et le sarrasin pour les substances inhibitrices que leurs racines sécrètent. La rotation des cultures consiste aussi à alterner cultures salissantes et nettoyantes.


 

A prendre en compte pour une bonne rotation

  • le compagnonnage des légumes
  • les besoins en compost et fumier des légumes (regrouper les légumes selon leurs besoins)

Les légumes pérennes, qui restent sur place plusieurs années, ne rentrent pas dans la rotation de cultures, même s’il est intéressant de les changer de place au bout de plusieurs années. Exemples : fraisiers, topinambours, asperges, rhubarbes, artichauts, choux et poireaux perpétuels.

Récapitulatif des principales rotations à respecter au potager :

Avant et après la culture de…On ne cultive pas…
cucurbitacéestomates, poivrons
auberginesfabacées
liliacéesfabacées
betteravescarottes, oignons, endives
carottespommes de terre, maïs, betteraves
célerisendives
endivesbetterave, carotte endive, haricot
épinardscarottes, maïs
courgettes, courges, melonscarottes, endives
haricotspommes de terre, carottes, céleris
laituescarottes
oignonsharicots
pommes de terremaïs, carottes
tomatesendives, carottes, poireaux
betteraves

Pour certaines maladies, notamment les maladies fongiques, bactériennes ou virales, il faut respecter un intervalle de 3 à 5 ans minimum pour limiter de futures contaminations.